ARTISTS

Conductor Jean-Philippe Tremblay

PROFILE

À 32 ans, le chef d’orchestre et altiste Jean-Philippe Tremblay mène déjà une impressionnante carrière internationale. Au cours des dernières saisons, il a notamment dirigé en Europe le Philharmonia à Londres, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre de Prague, l’Orchestre National d’Andorre, l’Orchestre de Chambre de Vienne, l’Orchestre de Chambre de Prague, l’Orchestre de Chambre de la Radio de Budapest, l’Orchestre Philharmonique de la Radio Néerlandaise, l’Orchestre de la Radio de Dresde… En Amérique les orchestres de Montréal, Winnipeg, Edmonton, Calgary, Québec, du NAC à Ottawa, du Ballet National de Canada, London Ontario,… En 2001, Pinchas Zukerman le nomme chef assistant à l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa, poste qu’il occupera jusqu’en 2003. Jean-Philippe Tremblay est le directeur musical et fondateur de l’Orchestre de la Francophonie dont c’était le 10e anniversaire en 2011. Ensemble, ils ont donné plus de 200 concerts à travers le Canada et plusieurs ont été diffusés sur les ondes de Radio-Canada. En décembre 2006, Jean-Philippe Tremblay et l’Orchestre de la Francophonie ont effectué une première tournée internationale en Chine : ils y ont donné 17 concerts dont deux ont été retransmis en direct à la télévision et vus par 9 millions de personnes. Depuis 2001, L’Orchestre de la Francophonie et son chef ont commandé et interprété en première, plus de 40 œuvres de jeunes compositeurs canadiens. En septembre 2013, Jean-Philippe dirigeait notamment le concert d’ouverture de la saison de l’Orchestre Symphonique d’Edmonton avec lequel il entretient des rapports privilégiés et qu’il retrouvera en octobre 2014. L’Orchestre Métropolitain de Montréal, Edmonton, London Ontario, Ottawa… sont aussi à son agenda pour la saison 14-15. L’enregistrement est aussi un volet important de sa carrière. En janvier 2010 paraissait chez Analekta, Beethoven Live, un coffret des Neuf Symphonies de Beethoven, signé Jean-Philippe Tremblay et l’Orchestre de la Francophonie. Cet enregistrement, qui constitue une première pour un orchestre canadien, a reçu des critiques élogieuses dont la plus récente de David Patrick Stearns (Philadelphia Inquirer), un des critiques les plus respectés aux Etats-Unis. En février 2012 est parue la Symphonie Fantastique de Berlioz toujours avec l’Orchestre de la Francophonie (Analekta) et l’année suivante sortit l’intégrale des Symphonies de Brahms. Cet enregistrement fut récompensé par le très respecté mensuel britannique Gramophone.
PAGEUP