ARTISTS

Violin Kirill Troussov

PROFILE


En remplaçant au pied levé Gidon Kremer en 2009 aux côtés de l’Orchestre National de France dirigé par Daniele Gatti (concerto de Rudi Stefan au Théâtre des Champs-Elysées), concert retransmis en direct par Radio France, la carrière de Kirill Troussov connait une ascension soudaine. Les réactions des spectateurs et des critiques étaient toutes aussi enthousiastes.
Parallèlement, Il est apparu en tant que soliste invité avec l'Orchestre Philharmonique de Munich, l’Orchestre Symphonique de Bamberg, la Staatskapelle de Berlin, le Gewandhaus de Leipzig, l'Orchestre Symphonique de la Radio de Baden-Baden et Fribourg, l'Orchestre de Paris, l'Orchestre National de Montpellier, le Maggio Musicale Fiorentino, sous la direction de chefs tels que Sir Neville Marriner, Daniele Gatti, Lawrence Foster, Jiri Belohlavek, David Stern, Christoph Poppen, Vladimir Spivakov, Mikko Frank, Louis Langrée…

Kirill Troussov est régulièrement engagé comme soliste et chambriste au Festival de Verbier, au Festival Menuhin de Gstaad, au Schleswig-Holstein Musik Festival, au Ludwigsburger Schlossfestspiele et à l'Académie de Kronberg, où il donne également des materclasses. 

Il a collaboré avec des artistes comme Yuri Bashmet, Mischa Maisky, Heinrich Schiff, Christian Zacharias, Sol Gabetta, Yuja Wang, Julian Rachlin, Daniel Hope, Natalia Gutman, Dmitri Sitkovetsky, Gautier Capuçon… 

Kirill Troussov s’est produit à la Philharmonie de Munich, à la Philharmonie de Berlin, au Concertgebouw d'Amsterdam, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre des Champs Elysées, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles mais aussi à l’Auditorio Nacional de Musica de Madrid…
Il a remporté le premier prix des concours Yehudi Menuhin, Oleg Kagan et Henrik Wieniawski. Il a également reçu le Prix Davidoff au Festival du Schleswig-Holstein, le «Reuters-Bourse" au Festival de Verbier et l’Europäische KulturPreis «Pro-Europa».

Les faits saillants des saisons 10/11 et 11/12 comprennent notamment une tournée en Allemagne avec le Verbier Festival Orchestra (concerto « Parlando » de Chtchedrine), des concerts avec l'Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre de la Radio de Francfort et l'Orchestre Symphonique de Bochum, le Festival de Musique de l'Académie de Kronberg, le Festival d’Oleg Kagan à Kreuth… Début janvier 2013, il s’est produit sur la scène de l’Auditorium du Louvre avec sa sœur Alexandra dans une soirée dédiée à la musique russe. En mars 2013, il était en tournée en Chine avec l’Orchestre du Festival de Verbier dans un programme « jouer-diriger » consacré aux 4 Saisons de Vivaldi et de Piazzola. Plus récemment en juillet 2013, il donnait un récital de musique de chambre à Derry à l’occasion du Walled City Music Festival.

En collaboration avec sa sœur Alexandra Troussova, il a déjà enregistré des œuvres de Brahms, Beethoven et Wienawski, disque qui avait reçu de nombreuses récompenses par la presse internationale.

En février 2013, il était de nouveau en studio pour enregistrer un CD consacré à des compositeurs russes (Schnittke, Prokofiev, Rachmaninov…).

Né à Saint-Pétersbourg en 1982, Kirill Troussov a pris ses premières cours de violon au Conservatoire Rimsky Korsakov de sa ville dès l'âge de quatre ans. À six ans, il fait ses grands débuts avecl'Orchestre National Russe sous la direction d'Arnold Katz à Moscou. Il étudie ensuite auprès de Zakhar Bron et de Christoph Poppen et sa carrière artistique a été accompagnée par des mentors comme Igor Oistrakh et Yehudi Menuhin.

Kirill Troussov joue un violon d’Antonio Stradivari "Brodsky" de 1702, sur lequel Adolf Brodsky a créé le concerto pour violon de Tchaïkovski le 4 Décembre 1881.

Site officiel: www.troussov.com


 

Citations presse

« Kirill Troussov est parvenu à faire sortir de son violon un Stradivarius de 1702, un enchaînement de sonorités incroyables… »

Eric Porte, La Montagne


« Kirill Troussov… un des plus grands violonistes de sa génération […] un élégant et séduisant maître…»

Harald Eggebrecht, Süddeutsche Zeitung


«Il sait tisser de longues et belles phrases très expressives. On est sous le charme…»

Parisbroadway.com


«…un violoniste d’une qualité exceptionnelle promu à une carrière à l’échelle mondiale. »

Christoph Schlüren, Klassik Heute


«Il se montre d’une élégance de style et d’une grande tenue tout au long des deux mouvements joués avec une justesse constante et une pudeur que Bartók aurait sans doute appréciée..»

Michel Le Naour, Concertclassic.com 


«À l'endurance et à la souplesse constatées plus haut, de grandes qualités d'élégance s'ajoutent aux atouts de l'artiste. »

Bertrand Bolognesi, Anaclase.com


« un superbe violon habité par une sensibilité musicale exceptionnelle. »

Robert Sabon, La Marseillaise

 

PAGEUP